radiographies-dentaires-les-dentistes-utilisent-les-rayons-x

radiographies-dentaires-les-dentistes-utilisent-les-rayons-x

Soins dentaires : le remboursement à 100 % commencera en 2020

Deux des trois syndicats de dentistes ont donné leur accord à la nouvelle convention de l'Assurance maladie, ouvrant ainsi la voix au remboursement à 100 % de certaines prothèses. Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. 

 

 

Après deux ans d'âpres négociations avec l'Assurance-maladie, deux des trois syndicats de dentistes se sont prononcés en faveur de la nouvelle convention, qui fixe les tarifs de la profession et ouvre la voie au remboursement à 100 % de certaines prothèses, promis par Emmanuel Macron. La signature de l'Union dentaire et de la CNSD (représentant plus de 60 %) suffit pour valider le texte, même s'il divise profondément la profession.

 

Premier syndicat de dentistes, la FSDL, qui avait claqué la porte des négociations, y reste en effet fermement opposée. La nouvelle convention prévoit notamment de plafonner le prix de la majorité des prothèses dentaires, en contrepartie d'une revalorisation des soins conservateurs (traitement des caries, détartrage par exemple) et la création de nouveaux actes de prévention. Dans l'ensemble, le gain net pour les dentistes serait à terme supérieur à 230 millions d'euros par an. Mais l'impact est très variable selon les cabinets.

 

«La profession fait un gros effort. On échange la liberté des prix sur les prothèses contre des revalorisationsqui sont encore insuffisantes. Mais c'est un point de départ, qu'on espère améliorer au fil des mois», explique Thierry Soulié, président de la CNSD. «C'est compliqué mais porteur pour l'avenir», conforte Philippe Denoyelle, président de l'Union dentaire. À ce sujet complexe s'est ajoutée la promesse présidentielle du remboursement à 100 % de certaines prothèses.

 

Le texte prévoit ainsi que les couronnes en métal pour les dents du fond et en céramique standard pour les dents de devant seront entièrement remboursées. «Des mesures démagogiques, selon Patrick Stolera, président de la FSDL, qui nous font revenir trente ans en arrière.» À l'inverse, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'est félicitée de ce «tournant historique» qui «donne la priorité à la prévention et améliorera la prise en charge des assurés». Le remboursement à 100 % commencera dès 2020 et sera accessible pour l'ensemble des actes concernés au 1er janvier 2021.

 

 

 

 

 

Echappatoire à la cherté suisse, le tourisme dentaire prospère

 

 


14/12/2018
0 Poster un commentaire

Echappatoire à la cherté suisse, le tourisme dentaire prospère

Prendre le bateau pour Evian, se rendre en voiture à la frontière allemande, monter dans l’avion pour atteindre Barcelone ou Budapest; les Suisses rivalisent de combines pour échapper aux frais dentaires locaux trop élevés et dénicher un dentiste bon marché à l’étranger. C’est le cas de Pierre, qui, en 1 heure 10 de vol, s’est retrouvé en Catalogne pour se faire soigner les dents. «Pour moins de 100 francs, vous faites l’aller-retour en une journée et la facture des soins espagnole n’a absolument rien à voir avec celle que j’aurais payée en Suisse.» Pierre est venu se faire poser une couronne pour 1200 euros, le devis qu’il avait reçu à Genève se montait à plus de 4000 fr. Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. 

 

 

Les données chiffrant le phénomène du tourisme médical en général sont difficiles à réunir. Plus d’une personne sur cinq se serait déjà fait soigner les dents à l’étranger, a avancé mercredi la RTS, se basant sur un sondage Demoscope réalisé pour le compte de la Société suisse des médecins-dentistes. Mais dans le débat sur le remboursement des soins dentaires, sur lequel les Vaudois votent le 4 mars prochain, le recours à des traitements à l’étranger est brandi par les initiants comme le regrettable effet d’un système inégalitaire qu’une assurance des soins dentaires pourrait combler.

 

Selon l’OFS, 10% des personnes avec un revenu inférieur à 35 000 francs par an renoncent à consulter un dentiste ou vont consulter à l’étranger. Un taux que réfute Stéphane de Buren, directeur de Novacorpus, entreprise suisse spécialisée dans l’organisation de soins médicaux à l’étranger. «Selon l’Observatoire suisse de la santé, ce chiffre est sous-estimé. Plus d’un Suisse sur cinq renonce à soigner ses dents pour des raisons financières. Nous abordons un rationnement des soins médicaux en Suisse, c’est très dangereux.»

 

La France, par exemple, ne rembourse les couronnes qu’à hauteur de 10%, et ne prend pas en compte les implants. La Suisse ne fera pas exception, par contre elle doit réaliser qu’elle est le dernier pays d’Europe à ne pas rembourser les soins médicaux à l’étranger en dehors des urgences.»

 

 

 

 

Sourire éclatant ou danger pour les dents?

 


13/12/2018
0 Poster un commentaire

Sourire éclatant ou danger pour les dents?

Avoir un sourire à l'américaine avec des dents d'un blanc éclatant, c'est la nouvelle mode qui envahit le pays! Chez les jeunes filles ou même les jeunes hommes, la tendance du moment est au blanchiment dentaire. Cette pratique qui consiste à éclaircir le teint de nos dents à d'abord envahi les cabinets dentaires avant que les salons d'esthétique et autres instituts de beauté ne surfent également sur la vague. Cette bataille du sourire est-elle, néanmoins, sans danger? Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. 

 

 

C'est la question que nous avons posée aux spécialistes. «S'il est fait de façon convenable, le blanchiment dentaire ne représente aucun danger», a répondu catégoriquement le docteur Mohand-Cherif Faycal Oulebsir de Kouba (cabinet sis La Croix). Celui qui est connu sur la place d'Alger, comme étant le «docteur Sourire», a tenu à mettre en évidence la nuance de ses propos. «J'ai bien dit si cela se faisait dans de bonnes conditions. Car le blanchiment demande au préalable un diagnostic des dents», soutient-il avant de résumer la chose dans une phrase lourde de sens. «Le blanchiment dentaire est un traitement médical et comme chaque traitement médical, il ne peut être administré que par un spécialiste», a-t-il souligné.

 

Il faut comprendre que ce traitement des dents se fait dans la majorité des cas avec du peroxyde d'hydrogène, plus connu sous le nom d'eau oxygénée. C'est un produit chimique très fort et irritant qui demande naturellement des précautions très strictes. «Si l'on ne veut pas massacrer notre patient, il faut que le dentiste s'assure au préalable que les dents soient saines et les gencives également. Ces diagnostics ne peuvent être faits que par un dentiste», a insisté ce jeune spécialiste à la grande réputation. «Ce traitement est totalement inoffensif s'il intervient dans un traitement strict, un traitement médical...», a-t-il répliqué.

 

Faut-il donc comprendre que les salons d'esthétique et de coiffure qui proposent ce traitement comme un service, mettent en danger les citoyens? «Soit ils les arnaquent, soit ils les mettent en danger. Dans les deux cas, cela est très grave...», a-t- il dénoncé. «Je m'explique, il faut voir le type de produit qu'ils utilisent et sa concentration en peroxyde d'hydrogène. Si ces produits sont faibles en concentration, ils ne représentent aucun danger. Ces salons d'esthétique peuvent les utiliser.

 

 

 

 

 

Hygiène bucco-dentaire : ne pas se brosser les dents peut provoquer une pneumonie !

 


12/12/2018
0 Poster un commentaire

Hygiène bucco-dentaire : ne pas se brosser les dents peut provoquer une pneumonie !

En effet une évolution rapide et potentiellement dangereuse de la microflore buccale peut se frayer un chemin jusqu’aux voies respiratoires, entraînant un risque accru de développer une pneumonie, notamment chez les personnes âgées ayant une mauvaise hygiène dentaire. Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. 

 

 

Pour en venir à cette conclusion, une étude sur près de 500 septuagénaires a été menée dans une maison de retraite de la ville japonaise de Hisayama. Pour déterminer le rôle et l’impact de chaque microbes, les scientifiques ont notamment séquencés leurs génomes pour trouver des caractéristiques correspondant à des pathologies comme la carie ou la gingivite.

 

Mais, à leur plus grand étonnement, ils ont découvert deux groupes de bactéries appartenant à la catégorie des « Streptocoques » qui sont fréquemment retrouvés l’ors d’autopsie de personnes décédées suite à une pneumonie. « Ces groupes bactériens sont retrouvés en plus grands nombres chez les individus ayant perdus des dents et étant assujettis à de nombreuses caries » évoque le Dr Yamashita. « il est juste de dire que si nous ne nous préoccupons pas de nos dents nous courrons le risque de développer des maladies qui dépassent le cadre de notre environnement buccal. De récentes avancées scientifiques auraient également trouvées un lien avec certaines maladies cardiaques. Nous devrions donner plus d’attention au micro-biote buccal notamment chez les personnes âgées » ajoute t-il.

 

La relation entre les dents et le reste du corps ne s’arrête pas là. À l’instar de la médecine conventionnelle . La médecine dentaire holistique qui traite le patient dans sa totalité, évoque le fait que certaines dents seraient directement ou indirectement liées à des organes. Selon cette médecine parallèle, une réelle pathologie pourrait trouver sa source dans un dysfonctionnement buccal. Même si aucune preuve irréfutable n’est à l’heure actuelle évoquée, certains services hospitaliers s’intéressent tout d’abord à la santé dentaire de leurs patients avant d’entamer des démarches thérapeutiques longues et coûteuses.

 

 

 

 

 

 

Hypertension artérielle : les femmes âgées perdant des dents sont plus à risque

 

 


11/12/2018
0 Poster un commentaire

Hypertension artérielle : les femmes âgées perdant des dents sont plus à risque

Les maladies parodontales ont beau être responsables d’environ 40% des extractions dentaires et concerner près de la moitié de la population adulte, elles ne doivent pas être prises à la légère. Déjà connues pour être liées à un sur-risque de maladie cardiovasculaire et soupçonnées d’être à l’origine de la maladie d’Alzheimer, ces maladies infectieuses augmentent aussi le risque d’hypertension artérielle chez les femmes ménopausées. Athenadental est une Société de distribution de produits dentaires en possession de plus de 5000 produits de grandes marques telles que NSK, JINME, TOSI, COXO etc. Ainsi que de diverses catégories : turbine dentaire et contre-angle dentaire. Tous les jours l’équipe d’Athenadental.fr s’efforce à dénicher de nouveaux produits dentaires pour répondre à vos besoins. 

 

 

C’est ce qu’avance une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Hypertension. Selon ses auteurs, les femmes ménopausées ayant perdu une dent ou plus ont un risque supplémentaire de 20% de développer de l’hypertension artérielle.

 

Une maladie parondontale (ou parodontite) est une maladie d’origine infectieuse qui touche et détruit les tissus de soutien des dents. Il s’agit généralement d’une pathologie lente, qui évolue sur plusieurs dizaines d’années et causée par la stagnation de bactéries dans la plaque dentaire, qui crée une réaction inflammatoire sur les gencives et les os. Si elle peut être ralentie au quotidien grâce à une hygiène dentaire et buccale minutieuse, la parodontite ne se guérit malheureusement pas.

 

Afin d’étudier le lien entre perte de dents et sur-risque d’hypertension, les chercheurs ont mené une étude observationnelle auprès de 36 692 femmes ménopausées, suivies chaque année de 1998 à 2015.

 

Les résultats ont mis en évidence une association évidente entre la perte de dents et le risque d’hypertension. Pour les femmes ayant perdu une ou plusieurs dents, le risque de développer de l’hypertension est 20% plus élevé que chez les autres femmes.

 

Comment l’expliquer ? Les scientifiques avancent plusieurs raisons. En premier lieu celle de l’alimentation : lorsque les personnes perdent des dents, elles peuvent modifier leur régime alimentaire en privilégiant les aliments plus mous et souvent plus transformés. Ces aliments sont réputés pour leur impact négatif sur la santé cardiovasculaire et peuvent entraîner un risque plus élevé d’hypertension.

 

 

 

"Prothèses Macron": la fin des sans-dents, vraiment?

 

 


06/12/2018
0 Poster un commentaire